L'entreprise au Koweït n’est certes pas dépourvue de difficultés, mais peut très certainement porter ses fruits.
Contact Joost de Leeuw

Faire des affaires au Koweït

L’entreprise au Koweït n’est certes pas dépourvue de difficultés, mais peut très certainement porter ses fruits. C’est un pays petit mais prospère, avec un emplacement clé au Moyen-Orient entre les grandes puissances de l’Iran et de l’Arabie saoudite et, surtout, incarne le voisin stable et sans danger de l’Iraq riche en pétrole. Contrairement au Qatar, à Dubaï et à Abou Dhabi, le Koweït est encore un territoire inexploré pour de nombreuses sociétés occidentales.

Le Koweït est l’endroit le plus chaud de la planète, avec des températures atteignant les 50 degrés au cours des mois d’été! Il est relativement densément peuplé et constitue un centre logistique exceptionnel dans la région du Golfe.

La manière la plus simple de faire des affaires au Koweït consiste à utiliser un système appelé WLL, comparable au BV néerlandais. Cette entité peut avoir entre 2 et 50 actionnaires. En principe, au moins 51% des actions doivent être entre les mains de Koweïtiens, mais des exceptions conditionnelles sont possibles à cette règle, avec l’autorisation de l’Autorité de Promotion des Investissements directs du Koweït. Dans de tels cas, une detention 100% étrangère (néerlandaise) est envisageable. DTS entretient de bonnes relations au Koweït et peut être utile lors de la demande de dérogation.

Un autre moyen de faire des affaires au Koweït consiste à faire appel à un agent local, ou à un « sponsor », le terme « sponsor » signifiant bien sûr que l’entrepreneur étranger sponsorise le représentant local. Ce mode de fonctionnement est souvent le meilleur moyen de pénétrer le marché local.

Au Koweït, il existe, comme dans la plupart des autres pays du monde arabe, une zone de libre-échange dans laquelle les entrepreneurs étrangers peuvent, en théorie, librement et en franchise d’impôt, commercer dans certains secteurs. Les permis pour cette zone sont toutefois soumis à de nombreuses conditions et sont difficiles à obtenir.

Le système fiscal au Koweït n’est pas évident. Les taux sont généralement beaucoup plus bas qu’aux Pays-Bas (de l’ordre de 15%), mais si vous êtes nouveau au Koweït, le système peut parfois vous déborder au hasard. Par conséquent, il est essentiel que vous soyez bien informé par un conseiller local. Nous avons des partenaires locaux sur lesquels vous pouvez compter. Les Pays-Bas ont conclu une bonne convention fiscale avec le Koweït, de sorte que le risque de double imposition est faible. En outre, il existe un traité bilatéral d’investissement entre les Pays-Bas et le Koweït, qui protège dans une large mesure les entrepreneurs et les investisseurs néerlandais contre les expropriations.

Nous pouvons vous conseiller sur l’application de la convention fiscale avec le Koweït.  Souhaitez-vous en savoir plus sur les affaires, les investissements et les entreprises au Koweït?  Si oui, pourquoi ne pas nous contacter ?

 

Tags

Meer blogs van Joost de Leeuw

KNOW HOW

Gerelateerde Blog’s

Persoonlijke visies op onderwerpen binnen ons vakgebied.